Petit disclaimer : Chacun est unique dans ses ressentis. Certains.es personnes sont beaucoup plus réactives que d’autres. Tout le monde ne vivra pas la pratique de la Sophrologie de la même manière et heureusement. Nous sommes tous.tes différents. De nombreux paramètres peuvent entrer en jeu lors d’une séance de Sophrologie : l’état d’esprit du moment, les éventuelles douleurs physiques, le cadre environnemental, l’expérience déjà acquise… Il ne faut donc pas prendre pour référence ce que moi je peux vivre. L’objet de mes articles est de vous partager mon expérimentation personnelle pour vous aider, vous donner des pistes de mieux-être…

Si jamais tu préfères la version Podcast, l’épisode juste ici

Vivre le positif ce n’est pas que les pensées positives

En cette fin de semaine, et après plusieurs jours à te parler du stress et du burn-out, j’avais envie d’un petit coup de boost, de bonne humeur et d’optimisme.

Et pour cela, rien de tel que de parler du positif comme la journée précédente puis demain ce sera une technique de Sophrologie sur le positif aussi.

Thème du positif pour cette fin de semaine donc 🤩

L’impact des pensées sur nous-mêmes

On sous-estime souvent l’impact des pensées sur nous-mêmes.

Une pensée positive comme « je suis parfait.e », « je vais tout déchirer », « je suis meilleur.e que les autres… »… te déclenche naturellement des sensations agréables par la sécrétion d’hormones du plaisir. C’est comme une injection de drogue.

Les inconvénients ? C’est purement passager et puis honnêtement, tu le penses vraiment ?

Je n’ai rien contre les affirmations positives, bien au contraire, mais c’est comme tout. C’est à consommer avec modération. Entre la tyrannie de l’exceptionnel et la suffisance que cela peut créer chez certains.es, elles peuvent malheureusement être « néfastes » pour toi.

Parce que non, nous ne sommes pas toujours au top ! Et c’est ok !

Même si le discours ambiant est saturé d’injonctions à positiver : sois plus heureux, sois plus sportif, soit plus intelligent, sois plus rapide, sois plus riche… Tu as le droit de ne pas être au top et aussi d’être de mauvaise humeur.

Puis tu n’es pas parfait.e et moi non plus. C’est quand même moins de pression finalement quand on y pense.

Tu es toi et tu n’as pas besoin de ressembler aux autres. Des autres, il y en a pleins contrairement à toi.

Les pensées positives sont à utiliser avec modération

Alors oui aux pensées et affirmations positives, mais avec modération et précautions !

Parce qu’on oublie aussi un autre aspect… se forcer à croire certaines phrases c’est aussi se focaliser sur ses manques, ses défauts et ses ratages.

Parce que si tu es bien dans ta peau. Tu n’as pas besoin de te persuader d’être belle et intelligente. Tu t’aimes déjà comme tu es.

Et se focaliser sur ses manques, c’est juste risquer de basculer dans les pensées négatives et leur lot d’effets néfastes.

Vivre le positif ce n’est pas que les pensées positives

Dans la vidéo précédente, je te disais que le positif était des mots, des pensées, des images, des sensations, des ressentis ; qu’ils soient du présent, du passé ou du futur, c’est tout ce qui t’est agréable.

C’est se reconnecter à son corps et ainsi vivre le positif.

C’est penser à un coucher de soleil sur l’océan, les rayons du soleil à travers les feuilles d’un arbre… c’est savourer une bonne boisson… et c’est ressentir positivement les effets.

Tes sensations, tes perceptions avec ton toucher, ton ouïe, ton odorat, ta vue, ton goût et c’est apprécier le sentiment de bien-être, de détente dans ton corps et dans ton esprit…

C’est tout cela de vivre le positif…

Et si tu le souhaites, tu retrouveras demain justement une technique de Sophrologie pour vivre le positif.

advanced divider

Je te dis à très vite et en attendant, prends bien soin de toi 🤍

Les programmes évoqués dans la vidéo :

autres articles

advanced divider