Petit disclaimer : Chacun est unique dans ses ressentis. Certains.es personnes sont beaucoup plus réactives que d’autres. Tout le monde ne vivra pas la pratique de la Sophrologie de la même manière et heureusement. Nous sommes tous.tes différents. De nombreux paramètres peuvent entrer en jeu lors d’une séance de Sophrologie : l’état d’esprit du moment, les éventuelles douleurs physiques, le cadre environnemental, l’expérience déjà acquise… Il ne faut donc pas prendre pour référence ce que moi je peux vivre. L’objet de mes articles est de vous partager mon expérimentation personnelle pour vous aider, vous donner des pistes de mieux-être…

Si jamais tu préfères la version Podcast, l’épisode juste ici

Le stress : un superpouvoir !

Je ne sais pas si tu le sais, mais le terme « Stress » est un terme très récent. Il date de 1956 et on le doit au médecin canadien Hans Selye et à son livre.

Avant lui, il n’existait pas de terme spécifique, l’on se disait tendu, anxieux, angoissé, paniqué, mais aujourd’hui le terme stress regroupe l’ensemble de ces termes.

Le stress : un sentiment normal et nécessaire

Notre vie est ponctuée de toutes sortes d’émotions. Certaines plus faciles que d’autres.

Nous avons tous.tes éprouvé un sentiment d’appréhension, d’inquiétude, des sensations d’inconfort physique (comme des palpitations, des maux de tête, des sueurs, des serrements dans la poitrine…) ou mental (comme des difficultés d’attention, de concentration, d’inquiétude…).

Et cela dans des moments spécifiques comme à la veille d’un examen, lors d’un entretien d’embauche, d’un changement d’emploi, d’une épreuve sportive, d’un changement majeur dans notre vie (mariage, divorce…).

Ces sensations désagréables sont liées à ces événements et s’estompent généralement dès que la vie reprend son cours normal…

C’est du stress dit « normal », un mécanisme d’adaptation naturel qui fait partie de la vie de toute personne.

Le stress est au cœur de notre instinct de survie, il existe pour nous permettre de réagir face à un danger. C’est une réaction naturelle, biologique et émotionnelle du corps en réponse à une sollicitation extérieure. C’est un effort d’adaptation de l’organisme guidée par le système nerveux autonome qui engendre une sécrétion d’hormones comme l’adrénaline et le cortisol.

Il est utile et c’est même grâce à lui que, bien souvent, nous parvenons à nous dépasser et à réaliser une tâche que nous n’imaginions pas pouvoir accomplir.

C’est donc un superpouvoir

Le problème n’est pas le stress, car il nous permet de nous dépasser, mais malheureusement, c’est à nous qu’il revient la responsabilité de savoir le gérer, ainsi que sa durée dans le temps :

  • Un stress aigu et de courte durée est qualifié de « bon stress » en ce qu’il est mobilisateur. Dans ce cas, les hormones sécrétées permettent une réaction dynamique qui vise à surmonter la situation appréhendée, si l’on arrive à faire face à la situation on parle de stress adaptatif ou de bon stress.
  • Un stress chronique et de longue durée est quant à lui, le plus souvent un « mauvais stress » en ce qu’il est affaiblissant. Après une phase d’alarme puis de résistance arrive une phase d’épuisement, où l’on ne réagit pas efficacement et s’enferme dans un processus de ruminations mentales ou d’anxiété chronique. Notre corps sécrète des hormones du stress en continu, ce qui mène au dérèglement et à l’épuisement de l’organisme. Et à terme, le risque est de développer certaines complications liées à cet état comme les troubles du sommeil, la perte ou augmentation de l’appétit (prise ou perte de poids), la dépression, le burn-out…

Mais le « mauvais stress » n’est pas une fatalité même quand il est installé

La sophrologie va te permettre de prendre conscience de ton niveau de stress pour le réduire afin de retrouver un état serein et équilibré et de continuer à en faire un superpouvoir et non un superfléau.

La sophrologie est une méthode efficace pour prévenir l’épuisement lié au stress chronique et il suffit de quelques minutes par jour pour penser à soi, se relaxer, se détendre ou faire une pause pour éviter d’aller trop loin et de plonger dans la spirale infernale du tristement renommé « burn-out ».

advanced divider

Je te dis à très vite et en attendant, prends bien soin de toi 🤍

Les programmes évoqués dans la vidéo :

autres articles

advanced divider